Nouveau contrôle technique auto : quelles sont les conséquences ?

Demain, samedi 19 mai 2018, c’est le dernier jour avant l’entrée en vigueur du tout nouveau contrôle technique automobile en France et je vous propose de voir ensemble quelles en seront les principales conséquences.

Ce qui change à partir du 20 mai 2018

Mais avant de passer aux conséquences des nouvelles mesures qui seront mises en place, il me semble important de vous résumer rapidement ces dernières.

Alors sachez que si jusqu’ici vous ne risquiez pas de voir votre véhicule être immobilisé suite au passage au contrôle technique, ce sera le cas à partir de dimanche.

Attention, ce n’est certainement pas quelque chose à prendre à la légère puisque ce n’est pas moins de 127 défaillances dites « critiques » pour pourront faire en sorte que vous allez vous retrouver piéton suite au passage de l’examen du CT de votre automobile !

Et j’exagère à peine lorsque je vous dis que vous risquez de vous retrouver piéton, car même si le législateur vous laisse la journée pour faire réparer l’avarie, cela risque fortement d’être mission impossible, si ce n’est pour de petites réparations courantes, car les garages n’attendent pas forcément après le contrôle technique pour boucler leur planning et certaines pièces ne sont disponibles que sur commande.

Sachez que je me suis entre autres inspiré de cet article de LCI pour rédiger ce paragraphe et je vous invite d’ailleurs à aller lire l’article entier si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur ce qui vous attend à compter de dimanche 😉

Disparition des véhicules anciens sur nos routes

Pour en avoir discuté avec mon « petit garagiste » (eh oui, comme je roule en voiture de plus de 10 ans, je privilégie l’artisan du coin), sachez que bon nombre de véhicules plus ou moins anciens ne passeront plus le contrôle technique à Orléans ou n’importe où en France !

En effet, certaines des nouvelles défaillances inscrites au nouveau contrôle technique auto auront pour conséquence d’envoyer des millions de voitures à la casse, car trop coûteuses à réparer.

C’est donc tout un pan du patrimoine automobile français que nous allons très certainement voir disparaître.

Encombrement des garages auto

Autre conséquence à ne pas négliger, c’est l’encombrement actuel des garages automobiles.

En effet, de nombreux propriétaires de voitures ont préféré anticiper le passage au contrôle technique pour éviter de voir leur véhicule immobilisé et/ou les factures de réparation exploser.

Certains ont même devancer le CT de quelques mois pour économiser le surcoût que va engendrer la nouvelle version.

Ainsi depuis plus d’un mois, il est pratiquement impossible de prendre un rendez-vous chez son garagiste pour autre chose qu’une mise à niveau en vue du passage du contrôle avant le 20 mai 2018.

Et si vous avez réussi à avoir rapidement un rendez-vous chez votre garagiste local (je ne parle pas des concessions des grandes marques), posez-vous des questions sur la réputation de votre garagiste.

La mort annoncée des petits garages ?

Il ne vous échappera pas que sous couvert d’amélioration de la sécurité routière, un des principaux buts du gouvernement est de vous forcer à abandonner les voitures plus ou moins anciennes afin que vous investissiez dans des véhicules neufs ou récents.

Or cela aura pour conséquence à moyen/long terme de priver de travail les petits garages puisque plus ça ira, plus la durée de vie des voitures sera courte.

Et comme tout le monde n’aura pas les moyens ou l’envie d’acheter une nouvelle voiture, de plus en plus de français devront faire une croix sur la possession d’une voiture et choisir d’autres moyens de locomotion.

Si vous mettez bout à bout des véhicules de plus en plus récents, qui demanderont donc peu d’intervention en garage, et de moins en moins de propriétaires, cela aura pour conséquence la disparition de nombreux garagistes indépendants et ça, c’est vraiment une très mauvaise nouvelle pour tout le monde !